Contenu

Brèves d’octobre 2020

publié le 28 octobre 2020

Fièvre porcine africaine

Au 15 octobre, l’Allemagne dénombrait 67 cas de fièvre porcine africaine (FPA). La maladie, qui n’a touché que les sangliers jusqu’à maintenant, semble être totalement hors de contrôle, à l’inverse de la Belgique il y a deux ans où les autorités sanitaires avaient rapidement circonscrit l’épidémie dans une zone restreinte. (Newsletter RéussirPorc 23/10)

Tempête Alex

Un éleveur fait partie des 4 victimes retrouvées à ce jour après les inondations provoquées par la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes. Au-delà du bilan humain, les dégâts matériels sont considérables. Plus de 110 exploitations agricoles sont dans le besoin et l’urgence est de rapatrier les animaux d’élevage. Newsletter Pâtre 08/10/2020

Agro&Co

Fermes d’Avenir s’associe à la plateforme IDEALCO et AgroParisTech pour créer Agro & Co, un espace collaboratif dédié aux problématiques de la transition agricole et alimentaire des territoires. Vous pouvez y poser vos questions, échanger avec d’autres acteurs territoriaux et co-construire autour de vos projets agricoles durables.

Annulation salon de l’agriculture 2021

L’édition 2021 du salon de l’agriculture, qui devait se tenir à Paris du 27 février au 7 mars, est annulée en raison de l’épidémie, mais le concours général des produits agricoles et des débats publics seront maintenus selon des modalités qui restent à définir.

Inrae

Le Parlement a validé la reconduction de Philippe Mauguin comme président de l’Inrae, institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

Elevage en cage

C’est le principe de l’initiative citoyenne européenne, dispositif créé par le traité de Lisbonne : contraindre la Commission européenne à légiférer sur un sujet donné si un million d’Européens le demandent. En septembre 2018, une coalition de 170 ONG européennes avait lancé une initiative citoyenne européenne pour contraindre la Commission européenne à statuer sur les élevages en cage des lapins aux veaux, en passant par les cailles ou les poules. Ce vendredi 2 octobre, elles ont déposé près de 1,4 million de signatures à la Commission européenne quand il suffit d’en réunir un million pour faire valider une initiative citoyenne européenne (ICE). Mission réussie, donc. La Commission européenne a désormais six mois pour légiférer sur les élevages en cage. En France aussi, le débat est vif. (extrait de 20 minutes, F. Pouliquen, 02/10).

Le château de Chambord passe à l’écopâturage ovin

Ce 21 octobre, le château de Chambord met en place la première transhumance des brebis solognotes depuis le site d’agnelage jusqu’aux prairies en passant devant le château et sur la place du village. Pour cette première année, Chambord accueille 50 brebis solognotes en écopâturage et souhaite progressivement développer le troupeau pour en accueillir 200. Les brebis pourront ainsi entretenir une partie des 5 400 hectares du plus grand parc clos d’Europe, bien à l’abri des tous types de prédateurs derrière un mur d’enceinte de 32 kilomètres de long. (Newsletter Pâtre 28/10).