Contenu

Brèves de décembre 2019

publié le 20 décembre 2019

Premier Prix de l’innovation rurale européenne

La Fédération des Races de Bretagne est lauréate du premier prix européen pour l’innovation rurale, décerné le mardi 3 Décembre à Bruxelles. Au travers de ses actions techniques réalisées depuis 2016 et en particulier son projet AEP (Agriculture Ecologiquement Performante), elle a été promue « Ambassadeur Européen de l’Innovation rurale » par le concours européen EURIC (EUropean Rural Innovation Contest) du programme LIAISON (Linking Actors, Instruments and Policies through Networks).Ce programme fait partie du plus large programme européen H2020 - Recherche et Innovation en Union Européenne à l’Horizon 2020. La Fédération est donc désormais "Ambassadeur européen de l’innovation rurale" aux côtés de 15 autres projets européens et représente officiellement la France à travers cette nomination.
Contact :

Abandon d’animaux

Chaque année, plus de 100.000 animaux sont encore abandonnés en France - soit plus de 11 animaux chaque heure… Cela ne concerne d’ailleurs pas seulement les chiens et les chats, mais aussi les nouveaux animaux de compagnie (serpents, tortues…).Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé qu’il allait lancer une mission parlementaire sur le sujet.

Transport maritime

Un navire transportant 14 600 moutons à destination de l’Arabie Saoudite s’est échoué dimanche 24 novembre aux larges des côtes roumaines. Si l’équipage a pu être sauvé, seule une centaine de moutons ont été évacués. Un drame qui symbolise la dérive du transport d’animaux vivants, pourtant encadré par Bruxelles. En réalité, la législation européenne encadre déjà le transport d’animaux vivants mais les dérives sont nombreuses et les inspections insuffisantes. En février, le Parlement européen a demandé à la Commission de "favoriser, lorsque cela est possible, une transition vers le transport de viande ou de carcasses, plutôt que d’animaux vivants". Une décision qui résulte moins des conditions de transport d’animaux vivants que des conditions d’abattages dans des pays tiers, ne respectant pas la réglementation européenne. (Par Marina Fabre, avec AFP).