Contenu

Brèves de février 2020

publié le 8 février 2020

Expansion spatiale du loup :

Elle se poursuit avec un total de 80 meutes sur le territoire. L’Office français de la biodiversité (OFB) a annoncé le 27 janvier 2020 que le suivi estival de la population avait permis de détecter cinq nouvelles zones de présence permanente (ZPP) de l’animal. Ces observations font passer le total des ZPP à 97. Le nombre de loups adultes est estimé à 530. La présence de plus en plus importante du loup est combattue par les éleveurs qui dénoncent les attaques contre leurs troupeaux. En 2018, 3674 attaques ont eu lieu contre plus de 12 500 animaux, principalement des ovins. (Communiqué AFP-Orange).
Cette expansion spatiale est illustrée par le film « Marche avec les loups » de Jean-Michel Bertrand qui, sorti en janvier dernier, s’intéresse à la destinée de ces jeunes loups tout juste partis de la meute qui les a vu naître. Dans l’espoir de fonder leur propre meute, ils arpentent les alpages à la recherche d’un nouveau territoire. Lors de sa marche à la suite d’un jeune loup qui quitte les Alpes pour le Jura, Jean-Michel Bertrand rencontre un berger transhumant avec ses mérinos qui dit admettre la présence des loups, ne plus avoir subi d’attaques depuis 2016 grâce aux mesures prises : chiens de troupeau et Patou, parcs électriques pour la nuit, présence permanente auprès des brebis.

Viande à base de cellules :

La start-up américaine Memphis Meat, qui travaille au développement de viande à base de cellules, a annoncé avoir levé 161 millions de dollars. Elle double d’un seul coup le total des sommes jamais investies dans ce secteur. Cette entreprise veut utiliser cet argent pour construire une usine de production, étoffer ses équipes et lancer ses produits sur le marché Elle avait présenté dès 2016 une boulette conçue à partir de cellules prélevées sur des animaux et « cultivées ». Elle a depuis développé d’autres aliments équivalant à de la viande de bœuf, de poulet ou de canard. Memphis Meat travaille actuellement avec diverses agences sanitaires pour obtenir le feu vert à leur commercialisation.
Pour l’ensemble de l’industrie, un investissement de cette taille renforce la confiance dans l’idée que cette technologie est déjà là, plutôt que dans un avenir lointain Le coût de production est encore très élevé et aucun produit n’est disponible à la vente. Viande « de laboratoire », « artificielle », « à base de cellules », « cultivée », l’appellation même fait encore débat. Pour leurs partisans, ces produits peuvent transformer durablement le système de production en évitant d’élever et de tuer des animaux.
La nouvelle levée de fonds de Memphis Meat est emmenée par les sociétés d’investissement SoftBank, Norwest et Temasek. Mais plusieurs personnalités y ont aussi participé, dont Richard Branson, Bill Gates et Kimbal Musk, ainsi que les géants de l’agroalimentaire Cargill et Tyson Foods. (FA 23/01/2020)

Controverse à l’Université de Rennes-2 :

Député de la Creuse et agriculteur, Jean-Baptiste Moreau dénonce l’intervention dans le programme de la formation diplômante Animaux et société de deux professionnels liés aux associations One Voice et L214, connues pour leur position antispéciste.
Du côté de l’Université de Rennes-2, on assume. Dix-neuf personnes suivent cette formation continue dont des juristes, enseignants, salariés du secteur associatif, ainsi que des professionnels de la production animale. « C’est un espace où différentes paroles peuvent se rencontrer. La formation éclaire l’évolution des relations entre l’être humain et les animaux en faisant appel à la sociologie, l’anthropologie, l’histoire et la philosophie. Les professionnels de l’animalisme nous apportent leur regard de terrain » ; Par ailleurs Émilie Dardenne, responsable pédagogique, rappelle que le contenu et les intervenants ont été validés par la Commission des Formations et de la Vie Universitaire (CFVU). (Extrait du Parisien 21/01/2020)

Fédération des races de Bretagne :

La Fédération des Races de Bretagne est lauréate du premier prix européen pour l’innovation rurale, décerné le mardi 3 Décembre à Bruxelles (cf. Brèves Lettre SEZ janvier 2020 ). Dans le sillage de l’obtention d’un financement européen , la Fédération des Races de Bretagne a fait l’objet d’un petit film (9mn) que vous êtes invités à regarder : https://www.youtube.com/watch?v=rM6...