Contenu

Brèves de janvier 2021

publié le 25 janvier 2021

Un tiers des porcs mâles élevés en Europe n’est pas castré

L’Ifip estime le nombre de porcs mâles non castrés en Europe à 45 millions en 2020, en progression de 30 % depuis cinq ans. Le nombre de porcs mâles entiers abattus en Europe est passé de 35 millions par an en 2015 à 45 millions en 2020. Soit 18 % des 255 millions de porcs annuellement abattus. L’Espagne, qui n’a jamais appliqué la castration à grande échelle, représente près de la moitié de cette production. Des pays comme la France, les Pays-Bas et l’Allemagne ont vu apparaître cette production, sous l’impulsion d’abattoirs importants.
Le pourcentage de carcasses de mâles entiers abattus en France est de 28% en 2020.

FINARBED

Favoriser l’INnovation agri-agro pour l’ARrêt de la castration des porcs vers un Bien-Etre animal Durable : FINARBED est un projet ambitieux initié et piloté par le Groupe Jean Hénaff dans le cadre de sa stratégie Be Good 2030 pour concilier qualité produit, respect des animaux et du vivant. Mené sur 3 ans (2019-2022), ce projet collaboratif, labellisé par le pôle de compétitivité Valorial, mobilise des expertises plurielles de la filière porc bretonne pour aboutir à des solutions opérationnelles et mettre fin à la castration des porcelets. Cette pratique douloureuse a pour objectif d’éviter des goûts et des odeurs désagréables dans la viande. (Communiqué IFIP).

Des vautours dans les Pyrénées

Au moins 1 254 couples reproducteurs de vautours sont installés dans le massif pyrénéen, dans les Pyrénées-Atlantiques surtout. Cet effectif est en hausse de 51 % par rapport au précédent bilan réalisé en 2012 par l’Office français de la biodiversité. Il précise que les vautours français sont le prolongement d’une population espagnole beaucoup plus importante, estimée en 2018-2019 à 31 000 couples. La fermeture des charniers espagnols en 2007 a poussé les rapaces nécrophages à traverser la frontière. Les éleveurs déplorent de plus en plus d’attaques au printemps sur les ovins ou les bovins en cours de vêlage. (Newsletter Pâtre 06/01)

Identification des chats

Le décret n°2020-1625 du 18 décembre 2020, publié au J.O du 20 décembre 2020, étend l’obligation d’identifier les félins domestiques à tous les félins nés après 2012. Objectif : lutter contre les abandons, qui sont un véritable fléau à la suite d’adoptions décidées un peu trop vite alors qu’avoir un animal de compagnie implique des responsabilités.

Abattage rituel

L’étourdissement préalable peut être imposé dans l’UE au nom du bien-être animal : La Cour de justice de l’UE était interrogée sur un décret pris en 2017 par la région flamande en Belgique, imposant cet étourdissement préalable. Elle a jugé que le texte ne « méconnaît pas » la liberté des croyants juifs et musulmans . ( le Monde avec AFP 17/12/2020)
Protection animale : Suite à un rendez-vous avec le ministre de l’agriculture dans un refuge de région parisienne, Ethics For Animals a pu obtenir qu’une aide exceptionnelle de 20 millions d’euros soit débloquée pour relancer les associations de protection animale, qu’elles disposent ou pas de refuge ou travaillent avec des familles d’accueil.

Courses hippiques et décès de chevaux

18073 courses ont eu lieu en France 2019 et 135 chevaux ont perdu la vie en participant à l’une d’elles. Pointé comme une « maltraitance animale », ce constat fait doucement bouger les lignes de la filière équine (Clément Le Merlus, Libération 05 janvier 2021).

Projet ValCabri

Conduit sur 42 mois par l’Institut de l’élevage, il a pour objet de reconquérir l’engraissement des chevreaux à la ferme en améliorant sa valorisation par l’éleveur jusqu’au consommateur. Pour cela trois axes de recherche sont étudiés à la ferme du Pradel : l’alimentation des mères en fin de gestation, le choix de l’aliment d’allaitement et le croisement avec une race à viande. (Newsletter Réussir La chèvre 12/01/2021).