Contenu

Brèves Octobre 2019

publié le 28 octobre 2019

Les collectivités d’Europe soutiennent le pastoralisme

Le Comité européen des régions veut soutenir le pastoralisme puisqu’il a adopté, début octobre à l’unanimité, un avis rappelant que l’activité pastorale est nécessaire pour maintenir l’agriculture sur l’ensemble du territoire. Cet avis, porté par Jacques Blanc, le maire de La Canourgue en Lozère, appelle aussi à maintenir l’activité pastorale autant pour le développement du tourisme que pour la lutte contre les incendies et les avalanches. Pour l’assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux des 28 États membres de l’Union européenne, la politique agricole commune, mais aussi la politique environnementale et sociale doivent davantage prendre en compte le pastoralisme. (N.L. Pâtre 17/10/2019)
Rapport (format pdf - 304.8 ko - 28/10/2019)

Le laboratoire Génétique Physiologie et Système d’élevage (GenPhySE) s’agrandit et se modernise

L’inauguration du site de l’Inra d’Auzeville-Tolosan (Haute-Garonne) a eu lieu le 8 octobre dernier, avec deux nouveaux bâtiments ainsi qu’une halle technique d’agroécologie. Le laboratoire GenPhySE accueille 150 salariés sur 1 400 m² et les travaux s’axent autour des petits ruminants, porcs, lapins et palmipèdes gras, notamment sur la question de la pérennité de l’élevage face au changement climatique. Les équipes de recherches étudient la structure et le fonctionnement du génome de ces espèces afin d’isoler les gènes ayant un intérêt zootechnique : robustesse, résistance aux maladies, qualité de la viande et du lait, etc. (N.L. Pâtre 17/10/2019)

Etiquette Bien-être animal

Convaincus que l’information du consommateur sur le bien-être animal est indispensable et peut contribuer à l’amélioration des conditions de vie des animaux, les partenaires (CIWF, LFDA, OABA, Casino) ont décidé de lancer une démarche commune en février 2017. Le but est de proposer une solution qui permette au consommateur de connaître les conditions de vie de l’animal dont les produits en magasins sont issus, de sa naissance jusqu’à son abattage, en incluant l’élevage et le transport. L’objectif est de contribuer à la mise en place d’un étiquetage harmonisé sur le bien-être et la protection animale au niveau national à moyen terme et au niveau européen à plus long terme. Après avoir rejoint l’Association Etiquette Bien-être Animal en février dernier, les produits des Fermiers de Loué sont désormais étiquetés. http://www.etiquettebienetreanimal.fr