Contenu

Des dépêches d’octobre/novembre du site agrimutuel à consulter sur : www.agri-mutuel.com

publié le 28 novembre 2020

Abattage des loups

Le gouvernement a reconduit pour 2021 un plafond de tirs d’abattage de loups de 19 % de la population estimée en France, soit une centaine d’animaux environ, selon un arrêté du 23 octobre 2020 fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée chaque année, et publié au JO du 29 octobre 2020. (Dépêche AFP 30/10).
Grippe aviaire : Les autorités françaises ont passé jeudi 45 départements en risque « élevé » d’introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migratoires, selon un arrêté publié le 5 novembre au Journal officiel, obligeant notamment les éleveurs à confiner les volailles ou à poser des filets de protection. . (Dépêche AFP 05/11).

Confinement

La Fédération française d’équitation réclame de pouvoir sortir les chevaux, en période de confinement, un besoin « vital » alors que la filière équestre est à l’arrêt forcé, crise sanitaire oblige. Le ministère de l’agriculture devait communiquer « un protocole pour que l’on puisse sortir les chevaux de clubs avec quelques cavaliers choisis », a expliqué vendredi à l’AFP Serge Lecomte, le président de la FFE, ses 6 500 établissements sont en péril. (Dépêche AFP 06/11).

Mise en avant des produits locaux

Les représentants de la grande distribution ont signé le 9 novembre une charte d’engagement avec le ministre de l’agriculture pour davantage mettre en avant les produits d’origine française dans leurs rayons. Une initiative particulièrement bienvenue, alors que le deuxième confinement risque de mettre à mal certaines filières agricoles. (Dépêche TNC 10/11)

Expérimentation sur un système herbager de grande ampleur dans l’Orne

Le domaine Inrae du Pin dans l’Orne c’est 420 ha de SAU dont 370 ha d’herbe dédiés aux recherches en production bovine. En janvier 2020, l’exploitation s’est vue confier un programme ambitieux de 5 à 6 ans : l’expérimentation Tripl’XL. Pas moins de 150 vaches laitières de 3 races différentes (Holstein, Normande et Jersiaise), participent à cette étude Apport de concentrés, reproduction, efficience d’un grand troupeau au pâturage, conduite en vêlages groupés, bien-être animal, ou encore génétique : de nombreux paramètres vont être évalués dans cette expérimentation de grande ambition qui devrait durer cinq à six ans. (Dépêche TNC 09/11)

Antibiorésistance

Le ministère de l’agriculture a lancé le 18 novembre une nouvelle campagne de sensibilisation sur l’usage des antibiotiques en élevage et pour les animaux de compagnie, afin de lutter contre l’antibiorésistance, alors que la forte baisse de leur usage depuis 2010 risque désormais de stagner dans les années à venir. La politique de réduction de l’usage d’antibiotiques vétérinaires a permis une baisse de 45 % du volume, toutes filières animales confondues. Néanmoins, entre 2018 et 2019, certaines filières ont connu une légère reprise de l’exposition aux antibiotiques : les lapins (+ 1,5 %) et les carnivores domestiques, chiens et chats principalement (+ 2,1 %), souligne l’Anses. (Dépêche TNC 19/11)

Plan de relance

Les premiers dispositifs en faveur de l’agriculture dans le plan de relance seront mis en œuvre entre fin novembre et début janvier, a annoncé le ministère de l’agriculture le 17 novembre. Représentant un montant de 455 millions d’euros (sur 1,2 M€), ces mesures recouvrent le soutien à l’investissement matériel, les projets de structuration de filière, et le soutien à la modernisation des abattoirs. (Dépêche TNC 19/11)