Contenu

IDELE-PREMIERE

publié le 26 février 2018 (modifié le 26 février 2019)

Parmi les différents articles de la Lettre en ligne de l’Institut de l’Elevage : www.idele.fr, à noter :

Idele n° 556 du 16 février 2018

Gestion de l’azote dans les systèmes d’élevage herbivores  : Ce document propose la synthèse de la situation des élevages bovins lait et viande français quant à la gestion de l’azote en lien avec les caractéristiques des différents systèmes de production rencontrés.

Idele n° 558 du 2 mars 2018

Renforcement de partenariat  : L’Institut de l’Elevage et ARVALIS – Institut du végétal ont signé le 26 février 2018 au Salon International de l’Agriculture une convention cadre de partenariat pour une durée de 5 ans. L’objectif est de rénover leurs partenariats déjà anciens en améliorant encore l’efficience de leurs recherches et l’efficacité du transfert d’informations et de solutions techniques vers les éleveurs et les acteurs des filières.

Idele n°559 du 6 mars 2018

Observatoire des ovins en France -Millésime 2015 : Où sont les brebis en France ? Combien y a-t-il d’éleveurs ovins ? Combien d’agneaux naissent chaque année ? Vous trouverez toutes les réponses dans ce diaporama !

Idele n° 560 du 16 mars 2018

A la une : Le modèle d’élevage herbivore français, acteur du développement durable  : La France est désormais bien présente dans les instances internationales mais peine à mettre en avant la spécificité de son élevage herbivore. D’où l’ambition de la Confédération Nationale de l’Elevage de décrire le modèle d’élevage herbivore à la française, pour démontrer en quoi l’élevage contribue à répondre aux Objectifs de Développement Durable de la FAO

Idele n° 562 du 28 mars 2018

A la une : Dispositif génétique : Chiffres clés Ruminants 2017 : Au cours des 10 dernières années, les progrès génétiques et phénotypiques enregistrés en France pour les espèces de ruminants ont été remarquables. Les niveaux de production s’améliorent constamment. Ainsi, pour les vaches laitières Prim’Holstein, entre 2006 et 2016, les gains phénotypique et génétique en lait ont été respectivement de + 826 kg et + 808 kg. Les races de bovins viande, les races ovines (lait et viande) et caprines ont connu la même dynamique. Ces résultats, présentés en détail dans ce dépliant.

Idele n° 565 du 19 avril 2018

A la une : Projet ORGUE : Organisation du travail, durabilité sociale et transmissibilité des grandes exploitations laitières à la française : Le projet propose d’étudier les modes d’organisation du travail dans les grandes exploitations bovins lait, d’en évaluer la durabilité sociale et d’identifier les leviers favorisant leur transmissibilité. Il produira ainsi les méthodes et connaissances pour aider les éleveurs à améliorer l’organisation et la gestion des relations humaines de leur entreprise, et à mieux anticiper les conséquences sur le travail d’un projet d’agrandissement.

Idele n° 566 du 27 avril 2018

2017 – L’année économique ovine – Perspectives 2018

Idele n° 567 du 4 mai 2018

Lancement de l’UMT SesAM  : Agréée en octobre dernier, l’UMT SeSAM a démarré son activité par un séminaire de lancement les 16 et 17 janvier 2018 dans les locaux de l’INRA de Theix. Cette Unité Mixte Technologique associe de manière contractuelle, pour 5 ans, les équipes R&D de l’INRA, de VétAgro Sup, de l’Institut de l’Elevage et de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE) travaillant sur un même territoire autour d’un thème commun : les Services rendus par les Systèmes Allaitants Multiperformants, pour les espèces bovine, ovine, caprine et équine.

Idele n° 569 du 25 mai 2018

A la Une : Comment les filières lait « bio » se développent en Europe du Nord
Ce Dossier Économie de l’Élevage présente une analyse comparée des filières laitières biologiques de l’Allemagne, le Danemark, l’Autriche et le Royaume-Uni. Dans ces quatre pays, elles se sont développées plus précocement et plus rapidement qu’en France. Chacune garde toutefois des traits typiquement nationaux, finalement proches de ceux des filières laitières conventionnelles. . (Dossier Economie n°482– 10 euros)

Idele n° 570 du 31 mai 2018

Le marché mondial de la viande bovine  : La hausse de production chez les grands exportateurs mondiaux et l’explosion de la demande asiatique ont boosté les échanges mondiaux de viande bovine en 2017. Ce constat de croissance se répètera en 2018. Mais 2018 sera aussi l’année de tous les dangers pour le bœuf européen, monnaie d’échange dans les négociations d’accords bilatéraux. . (Dossier Economie n°489 - mai 2018 – 10 euros)

Marchés mondiaux des produits laitiers : En 2017, l’Union européenne et la Chine ont confirmé leur rôle majeur sur l’équilibre des marchés mondiaux. D’un côté, la production laitière européenne a été relancée grâce au redressement du prix du lait. De l’autre, la vigoureuse demande chinoise a reposé sur des importations croissantes et de plus en plus diversifiées de produits laitiers. (Dossier Economie n°490 - juin 2018, 10 euros)

Idele n° 57 du 8 du 30 août 2018

L’enseignement de la durabilité sociale dans l’enseignement agricole : L’évolution de la société vis-à-vis de l’élevage, l’agrandissement des structures et la diminution de la main-d’œuvre, l’évolution des attentes des éleveurs vis-à-vis de leur travail (plus de temps libre, de week-ends) et la diversification des formes d’agricultures (traditionnelle, agro-écologique, de firme, de précision…) rendent incontournable la prise en compte du pilier social du développement durable. L’enseignement supérieur agricole, en formant les futurs acteurs de l’élevage, est une des cibles privilégiée d’une réflexion menée dans le cadre du RMT Travail en élevage, sur l’amélioration de la prise en compte de la durabilité sociale.
Cette étude exploratoire réalise un premier état des lieux de la prise en compte de la durablité sociale en élevage dans l’enseignement supérieur agricole de niveau BTS ou licence.

Idele n° 584 du 25 octobre 2018

Relation entre élevage et société : Cinq scénarios prospectifs à l’horizon 2040. : De la stigmatisation de la consommation de viande à la généralisation de la junk-food, en passant par la co-construction de modes de production ou le développement des systèmes alternatifs, quels peuvent être les avenirs de l’élevage dans un contexte controversé ? C’est la question que s’est posée le groupe de travail "Prospective" conduit dans le cadre du projet ACCEPT.

Idele n 590 du 6 décembre 2018

A la Une : Capr’Inov 2018 : toutes les présentations !
Cette année encore, les équipes caprines de l’Institut se sont retrouvées à Capr’Inov, salon professionnel de la filière caprine. L’occasion de présenter les résultats des derniers travaux concernant la filière caprine, d’échanger pour comprendre les attentes des différents publics, de proposer les ouvrages de la librairie Technipel et notamment, en avant-première la future ré-édition revue et actualisée de l’ouvrage « Pour une installation réussie en élevage caprin" qui guide les pas des futurs éleveurs dans la construction de leur projet.

Idele n°592 du 19 décembre 2018

Elevage et environnement , Chiffres-clés
De manière à objectiver le débat et à préciser le lien entre élevage bovin et environnement, l’Institut de l’Elevage a produit ce recueil de chiffres-clés. Il couvre l’ensemble des interactions entre les exploitations bovines et leur milieu en s’intéressant à la qualité et aux consommations d’eau, au changement climatique, à la qualité de l’air, à la contribution à la biodiversité, aux consommations d’énergie et à l’utilisation des produits phytosanitaires.

Idele n 594 du 16 janvier 2019

A la Une : Dossier chinois – Filière laitière – Economie de l’élevage n° 492 – octobre 2018
Dix ans après le scandale de la mélamine, la filière laitière chinoise n’est pas encore rétablie et la Chine est devenue le premier importateur mondial de produits laitiers. Ce dossier présente l’état du secteur laitier chinois pour mieux comprendre ses faiblesses mais également les décisions mises en œuvre pour tenter de reconquérir les parts de marché perdues.