Contenu

Dossier Renouveler les générations d’éleveurs

publié le 25 octobre 2018
Une part croissante des cheptels allaitants est actuellement détenue par des éleveurs de plus de 50 ans. La reprise de ces troupeaux par des jeunes sera un défi majeur pour les années à venir. Le coût d’une installation et la faible rentabilité du capital investi sont un frein mais les passionnés s’accrochent, in RéussirBovinsviande, n°263, octobre 2018, pages 16-33.
L’Institut de l’élevage Idele a mené une étude sur les freins à l’installation et à la transmission en élevage de ruminants afin de repérer les principales difficultés pour les jeunes qui veulent devenir éleveurs et voir comment on peut les lever. Accès au foncier, valeur de reprise élevée, conjoncture économique difficile, manque d’attractivité du métier, affaiblissement du dispositif d’aide, parcours long et complexe... pour s’installer ou transmettre en élevage, les freins ne manquent pas ! En savoir plus sur le projet Orgue de l’Institut de l’élevage idele : Agrandissement des élevages laitiers − Le point sur Orgue, un projet de l’Idele pour améliorer leur transmissibilité (dépèche Agrisalon du 16/10/2018)