Contenu

Il était une bergère

publié le 27 février 2020 (modifié le 29 février 2020)
Yves DELOISON et Stéphanie MAUBE, éditions du Rouergue, février 2020, 256 pages, 18,80 euros. Parisienne, Stéphanie Maubé menait carrière dans l’audiovisuel et le graphisme jusqu’à sa rencontre avec un éleveur de moutons dans le Cotentin. À trente ans, elle décide d’une reconversion radicale. Installée depuis 10 ans en Normandie, au cœur des prés salés du Cotentin, elle produit des agneaux de grande qualité, valorisés dans la filière haut de gamme d’une poignée de restaurateurs et de bouchers. Mais rien n’a été facile pour cette néopaysanne… Journaliste et écrivain, Yves Deloison l’a suivie dans son travail quotidien, dans ses questionnements, dans ses échanges…. Il fait émerger la parole iconoclaste d’une bergère se battant contre vents et marées pour l’avenir d’un métier qui reste en accord avec ses valeurs.
La reconversion de Stéphanie Maubé avait déjà fait le sujet du film « Jeune bergère » de Delphine Détrie sorti en salles le 27 février 2019. Le programme du voyage de la SEZ dans le Cotentin, en septembre dernier, comportait une rencontre avec Stéphanie Maubé qui a témoigné de son expérience auprès des participants.