Contenu

Séminaire de Pierre-Olivier Dittmar - Année 2015-2016 : Les contours du vivant : l’invention de l’Animal

publié le 28 octobre 2015
Vendredi de 14 h à 16 h (INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris, salle Nicolas-Claude Fabri de Pereisc), du 20 novembre 2015 au 19 février 2016
La première année de ce séminaire dédié à l’histoire et à l’anthropologie du vivant dans l’occident chrétien pré-industriel, sera consacrée à la construction de la catégorie d’Animal.
Il s’agira de penser, tant d’un point de vue théorique que pratique, la tension qui traverse un long Moyen Âge, entre une « ontologie analogiste » qui ignore la séparation entre Nature et Culture, et où l’homme se pense au sein d’un réseau d’interactions permanentes avec les autres existants, et l’établissement d’une « exception humaine », d’une coupure plus radicale entre l’homme et ce qui devient un « environnement ».
Pour comprendre cette tension décisive dans l’histoire des rapports que l’homme entretient avec le monde, nous étudierons la spécificité de l’animalité vis à vis des autres formes de vie (végétaux, esprits, images). Nous garderons un oeil attentif aux conséquences anthropologiques que l’invention de l’Animal provoque : celle-ci va de pair avec une invention de la bestialité qui angoisse fortement les conceptions de la personne humaine.
Ce séminaire s’inscrit dans le cadre des actions menées par la pépinière interdisciplinaire CNRS-PSL « Domestication et fabrication du vivant ».