Contenu

IDELE-PREMIERE n° 505 (7 janvier 2016)

publié le 31 janvier 2016

La lettre en ligne de l’Institut de l’élevage est parue ; Parmi les différents articles : A noter :

A la une : L’utopie de l’alimentation sans productions animales : K. KOENRAAD (IE),
J.L. PEYRAUD (INRA UMR PL), A. ICKOWICZ (CIRAD)

Le secteur de l’élevage a toute sa place dans une alimentation durable, et loin d’être "la" cause du réchauffement climatique, il doit être l’un des acteurs majeurs d’une agriculture climato intelligente. Cet article revient sur trois idées reçues souvent entendues :
-  Remplacer les productions animales par des productions végétales réduira le gaspillage des ressources et l’empreinte carbone de notre alimentation.
-  Réduire la consommation de produits animaux améliore aussi la santé de l’homme.
-  Le sol sera mieux utilisé par la culture des végétaux que par l’élevage des animaux.

Points de vue et attentes des acteurs de la société envers l’élevage. Un regard sur les principales controverses : E. DELANOUE (U. Rennes 2), A-C DOCKES (IE), C. ROGUET (IFIP), P. MAGDELAINE (ITAVI)

Le regard que la société française porte sur l’élevage a évolué du fait des transformations sociales et de l’évolution importante des systèmes de production. Face à ces enjeux, l’Institut de l’Elevage l’IFIP et l’ITAVI puis le GIS « Elevages Demain » ont conduit différents travaux d’analyse des points de vue des acteurs de l’élevage, des filières et de la société, sur l’élevage et ses remises en cause. Cet article présente les attentes des différents acteurs sur l’élevage bovin, laitier et allaitant, et recense et analyse les principales controverses dont il est l’objet. Quatre visions pour l’élevage de demain, portées par différents profils d’acteurs, sont présentées : les abolitionnistes, les alternatifs, les optimisateurs et les compétiteurs.
Synthèse présentée lors des journées 3 R 2015.
Pour en savoir plus : www.idele.fr