Contenu

Références bibliographiques signalées par notre sociétaire Jean-Marie Devillard

publié le 29 juin 2016

Mythologies du porc

Actes du colloque de Saint Antoine l’Abbaye du 4-5 avril 1998, Editions Jérôme Perrin, 320 pages, 1999, 24,39 euros. Replacée dans une longue durée, la mythologie du porc permet de visiter les plus grands textes de notre culture. Elle témoigne du destin singulier d’un animal étonnamment lié aux secrets de notre origine.
Des informations intéressantes dans ce livre passionnant de l’éminent historien Georges DUBY : Guerriers et Paysans, VII-XII è siècle / Premier essor de l’économie européenne » édité par Gallimard en 1974.
Un chapitre d’une trentaine de pages est consacré aux paysans.

A propos du chat et de sa domestication

L’archéozoologue Jean-Denis VIGNE a démontré, suite aux fouilles en 2004 à Chypre d’une sépulture néolithique de 7500 av JC, que l’ancêtre du chat actuel avait été domestiqué à une époque bien plus reculée que ce que l’on croyait jusqu’alors. On pensait auparavant que sa domestication n’avait eu lieu que vers 2000 av JC, en Egypte.
http://www2.cnrs.fr/presse/communiq...
Vous pourrez aussi lire un très intéressant article sur «  Le Boubasteion, un lieu de culture populaire », dans le numéro de mars-avril 2016 de la revue bimestrielle « Dossiers Archéologie », consacré cette fois à « Alexandrie grecque romaine égyptienne ». Des fouilles d’urgence menées en 2009 et 2010 ont mis à jour de nombreuses figurines et statues de chattes en terre cuite ou en calcaire datant 300 av JC. Les statuettes de chattes mères retrouvées sont souvent associées à des enfants. Bastet/ Boubastis est une divinité de la maternité et des enfants.

D’où vient le chien ?

Kheira BETTAYEB, in CNRS le journal
https://lejournal.cnrs.fr/articles/...
Non, l’ancêtre du chien n’est pas à 100% asiatique, comme le pensaient la plupart des généticiens. Le meilleur ami de l’homme serait issu d’un croisement entre un cousin domestiqué en Asie de l’Est et un autre domestiqué en Europe de l’Ouest. C’est ce que montre pour la première fois une étude internationale.

Comme une bête :

Joy SORMAN, Ed Gallimard, 2012, folio n° 5696 , 170p
Voici un court livre surprenant. C’est l’histoire d’un jeune homme qui aime les vaches au point de devenir boucher.

Le seigneur des porcheries

Tristan EGOLF, Ed Gallimard , 1998, folio n°3422, 606p.
Il s’agit surtout d’une cruelle étude des moeurs et coutumes des habitants du Midwest agricole des Etats unis. Il est question de porcs, de dindes et d’humains.