Chez les chiens, la race ne suffit pas pour prédire et prévenir le risque de morsure

publié le 24 février 2021

Chaque année en France, des milliers de personnes sont mordues par des chiens. Les conséquences de ces morsures peuvent être physiques, infectieuses, psychologiques, entraînant des coûts directs ou indirects pour la société. L’Anses a été saisie par le ministère en charge de l’Agriculture pour mieux appréhender la dangerosité des chiens et apprécier la pertinence des mesures de catégorisation par race.
Communiqué (format docx - 18.9 ko - 24/02/2021)
Rapport (format pdf - 6 Mo - 24/02/2021)